Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 18:20

 

De la part de Thierry...


Soumise à la clémence des flots de la mer Andaman, Rawai la douce se réveille d’un sommeil de mille ans rattrapée par un réseau urbain tentaculaire aux allures balnéaires. Phuket Ville s’étend désormais jusqu'à son seuil révolutionnant ce rivage légendaire.


Sur un bouquet de palmes décroché de l’azur est venu se poser mille et une résidences pour retraités occidentaux en quête d’un éternel été et d’une jeunesse retrouvée. Au volant de rutilants 4/4 et autres Fortuner, ces messieurs nous provoquent d’étonnants embouteillages avides de croissants pour leur petit déjeuner ou bien pressés et quelque peu angoissés de rater cet heure annonçant l’apéro sous les cocotiers. Bars et boulangeries abondent dans les sois, les ruelles qui parcourent ce lieu et des accents citadins circulent sur le domaine des génies chassés aujourd’hui de leur panthéon terrestre. Les voilà tous rejetés à la mer comme de vulgaires icônes du passé, remplacés par des klébards enragés, cerbères de la modernité aux portes des propriétés qui s’étalent tout autour.


Et pourtant Rawai recèle toujours cet indéfinissable charme issu de la création, il suffit d’ouvrir les yeux sur les contours et de doucement les refermer à l’approche des muses venant pique-niquer au hasard du rivage sous les feux de Morphée. Une alchimie particulière se mélange à l’atmosphère dans la nuit des îles pendant que les crapauds buffles s’égosillent sur un air de mousson. C’est Rawai la nocturne entre mer et parterre étoilé au-dessus des nuages qui dansent sous la voûte. C’est Rawai l’indomptable parfumée d’essences siamoises dans le silence des dieux sous le regard des anges, c’est Rawai la rebelle éprise d’éternité, là ou les Mokens vinrent se sédentariser, il y a de cela plus de deux mille ans, ces fameux gitans de la mer qui élirent ce rivage pour le rendre animé et désormais mythique.


C’est mon Pérou à moi dans ce royaume épique, c’est ce petit bout d’Asie qui colore ma vie, c’est mon croissant de lune, mon étoile du berger, mon temple sacré, ma chapelle Sixtine, mon rêve illuminé.


J’y ai même croisé le fantôme de Jean Boulbet.


O Rawai ! Tu danses dans ma mémoire…


 

Thierry                         

Partager cet article

Repost 0
Published by Phuket, Thaïlande
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Phuket
  • Phuket
  • : C'est une invitation pour découvrir Phuket et ses lieux Paradisiaques xxx
  • Contact

Recherche